Evang.-ref. Kirche des Kantons Freiburg

Editorial décembre 08-janvier 09 : Où est notre essentiel ?

Où est notre essentiel ? Imprégnons-nous de cette parole de sagesse et d'espérance, déjà mise en évidence dans notre dernier bulletin : "Nous n'avons pas ici-bas de demeure permanente, mais nous cherchons celle qui est à venir "! Combien nous sommes absorbés par nos demeures et soucis terrestres ! Que de futilités dans notre vie de tous les jours, dans nos occupations diverses, sur nos écrans…!

Où est notre essentiel ?

Après le verset cité, l'auteur de la lettre aux Hébreux nous invite à adresser notre prière et notre louange à Dieu, comme une offrande…

Prier, pour tout être humain, c'est vital. Pour ceux qui ne pensent pas être très croyants (ou très pratiquants) autant que pour les "habitués". Dieu accueille avec bienveillance chaque murmure, chaque expression de nos états d'âme, chaque demande ou chaque cri que nous lui adressons. Pourquoi hésitons-nous si souvent à lui parler ? Il souhaite avoir une relation avec nous, basée sur la confiance.

Plusieurs jeunes de notre paroisse ont été frappés de découvrir (notamment en Afrique) que les musulmans appellent les fidèles à la prière, cinq fois par jour; et ceux-ci sont nombreux à cesser aussitôt toute activité pour s'incliner avec un immense respect devant Allah. On construit de plus en plus de mosquées…

Les chrétiens n'ont pas de minarets ou de haut-parleurs pour amener les gens à offrir un culte à Dieu. Et en bien des endroits, les cloches des églises suscitent des réclamations.

Les sœurs et les frères africains rencontrés ces derniers mois au Rwanda, en Ouganda, au Maroc et dans d'autres pays sont pour la plupart rayonnants et enthousiastes, zélés dans leurs engagements… Pour eux, la force et l'importance de la prière sont une évidence.

Les missions leur ont permis de découvrir la sève de l'Evangile (ils nous le répètent avec une vive reconnaissance). Aujourd'hui, ils sont peut-être démunis, mais ils sont devenus à bien des égards nos missionnaires et nos évangélistes. Et leurs chorales, quelles merveilles !

N'allons pas jouer les jaloux ! Jouissons pleinement des moments uniques que nous mijotent nos différents chœurs, au temple, à la collégiale ou à la salle de la Prillaz (heureux anniversaire, Evedyah) ! Remplissons nos lieux de culte ! Rénovons généreusement la Grange ! Célébrons la venue du Sauveur du monde et fêtons dignement Noël ! Prions d'une manière renouvelée et décomplexée, en silence, à haute voix, en couple, en famille, en groupe et en communauté (et pas seulement durant la trop courte semaine de prière du mois de janvier) !

Enfin, ne manquons pas de mettre en pratique l'injonction qui prolonge l'appel à la prière, dans l'épître déjà citée : n'oublions pas de "faire le bien" et de nous "entraider fraternellement, car ce sont de tels sacrifices qui plaisent à Dieu" (Hébreux 13:16) !

2009 sera assurément une année bénie.

Pierre Maffli
Autor: Nicole Carrard     Bereitgestellt: 22.06.2009    
 
  aktualisiert mit kirchenweb.ch