Evang.-ref. Kirche des Kantons Freiburg

Editorial décembre09-janvier 2010 : Témoins de quoi, de qui ?

Témoins de quoi, de qui ? De nos jours, lorsqu’on entend parler de "témoin", on pense d’abord au tribunal qui cherche des preuves de culpabilité ou d’innocence d’un accusé, ou bien à la police qui cherche des témoins d’un accident ou d’une infraction. Le témoin détient des éléments qui permettent aux autres de mieux comprendre ce qui s’est passé. Pour la foi chrétienne, être témoin renvoie donc au contenu du témoignage. En tant que chrétiens, que savons-nous, qu’avons-nous vu ou vécu, de quoi sommes-nous réellement témoins ? C’est une question fonda-mentale puisqu’elle touche l’identité même de tout chrétien.
En 1910, la grande conférence missionnaire qui eut lieu à Edimbourg en Ecosse avait choisi comme thème : "Témoigner du Christ aujourd’hui". A cette époque, la problématique était d’inviter les missionnaires à travailler ensemble et à se respecter lorsqu’ils se trouvaient dans les pays non encore christianisés. En effet, ces pays n’avaient pas tardé à constater le décalage entre le message d’amour que les missionnaires annonçaient et la désunion qui les caractérisait, alors qu’ils étaient tous disciples du même Christ.
Les préoccupations missionnaires au début du 20ème siècle restent valables pour la vie chré-tienne d’aujourd’hui. L’unité des chrétiens est un défi pour nous également. Comment témoigner de l’Evangile par des voix discordantes ? Dans nos régions, la question du témoignage chrétien se pose un peu différemment puisque le christianisme est connu depuis longtemps. Cela ne dit cependant pas que la tâche soit plus facile. Il est probablement plus difficile de témoigner du Christ devant quelqu’un qui s’en désintéresse que devant celui qui ne le connaît pas encore.
Un siècle après cette conférence missionnaire, ce sont de nouveau les chrétiens d’Ecosse qui nous proposent de reprendre le même thème pendant la semaine de prière pour l’unité des chrétiens, du 18 au 25 janvier. Le titre choisi est "…De tout cela, c’est vous qui êtes les témoins" (Luc 24,48). Nous sommes appelés à méditer le chapitre 24 de l’Evangile selon Luc, un chapitre qui évoque la résurrection du Christ ainsi que les premiers témoins du mystère pascal. Jésus demande à ses disciples d’hier et d’aujourd’hui d’être témoins de sa mort et de sa résurrection, de prêcher la conversion et le pardon des péchés.
Nos démarches œcuméniques n’auront de sens que si nous acceptons de revenir à la base de notre foi puisque c’est elle qui nous unit. Le contenu de notre témoignage, c’est le Christ lui-même.
Proposer une telle réflexion au début d’une année liturgique est également une manière de montrer que dire l’essentiel de la foi ne se limite pas à une période liturgique. Etre témoin, c’est tout le temps, pour autant que nous nous rappelions véritablement de qui nous témoignons.
Innocent Himbaza, pasteur
Autor: Nicole Carrard     Bereitgestellt: 08.12.2009    
 
  aktualisiert mit kirchenweb.ch