Evang.-ref. Kirche des Kantons Freiburg

Editorial juin-juillet 08 : Des murs,... ou des ponts ?

Des murs,... ou des ponts ? Avec les mêmes pierres, on peut construire des murs ou des ponts !
Cette vérité, je l'ai vue illustrée à de nombreuses reprises ces derniers temps dans la vie de nos paroissiens : des histoires de bringues familiales, de chemin spirituel dérangeant les proches, de jeunes déçus par l'étroitesse de notre organisation d'église, ou encore de partenaires en relation d'aide pour arrêter de se faire souffrir l'un l'autre. J'admire ceux qui ont su se retenir de se comporter, derrière leurs murailles, en assiégeants ou en assiégés.
Construire des ponts. Il en a fallu du courage pour choisir d'explorer ce que chacun ressentait, ...et espérait. Il en a fallu de la patience pour retisser la trame de nos valeurs partagées. Il en fallu de la ténacité pour faire l'effort de se parler, ...et de trouver des solutions qui correspondent à chacun. Il en a fallu de l'audace pour se dévoiler vulnérable plutôt que de se réfugier derrière ses convictions toutes faites. Et pourtant, oui, ça vaut la peine, de surmonter, avec et pour les autres, les obstacles qui nous isolent.
La Bible nous présente Jésus comme la pierre angulaire sur laquelle baser sa vie. Son exemple nous sert de guide. Et bien justement, bien souvent il a choqué ses contemporains par la liberté de ses amitiés avec ceux qui n'étaient pas de son monde : une prostituée, un collecteur d'impôts, une Samaritaine, des Romains et plein d'autres pestiférés.
Chaque fois que nous érigeons des murs pour rejeter celui (celle) qui nous irrite loin de nous, voici quelle devrait être notre prière : "Seigneur, délivre-nous de l'arrogance de nos certitudes inébranlables ! Apprends-nous l'humilité de nous reconnaître imparfaits et fragiles ! Enseigne-nous à construire des ponts plutôt que des murs pour nous rapprocher de notre prochain !"
Quelle chance nous avons : quelles que soient les circonstances de nos vies, le choix de notre attitude peut éventuellement tout changer ! En sondant nos souvenirs, ne constatons-nous pas que le dialogue, bien souvent, nous a conduits à la réconciliation ? A l'âge de pierre comme aujourd'hui, le choix de ce que nous allons construire, mur ou pont, nous appartient.
"Vous qui avez constaté combien le Seigneur est bon, approchez-vous de lui, pierre vivante rejetée par les hommes, mais choisie et jugée précieuse par Dieu. Prenez place vous aussi comme des pierres vivantes, dans la construction de son temple spirituel." 1 Pierre 2, 3-5.
Entrons donc dans la danse des pierres vivantes !
Frédéric Siegenthaler, pasteur
Autor: Nicole Carrard     Bereitgestellt: 22.06.2009    
 
  aktualisiert mit kirchenweb.ch