Evang.-ref. Kirche des Kantons Freiburg

Editorial février-mars 08 : Militants ou en stand-by ?

Militants ou en stand-by ? Mardi 1er janvier. Temps frisquet. Deux jeunes hommes bien habillés se dirigent vers moi, un badge à la boutonnière : Eglise de Jésus-Christ des Saints des derniers jours. "Bonjour. Nous sommes missionnaires. Nous aimerions vous parler de Jésus-Christ…" Je leur dis que leur engagement et leur zèle m'impressionnent… mais que je ne vais pas devenir mormon. Ils sont surpris que je leur parle aussi du Christ et voient que j'ai une bible sur moi. Ils n'insistent pas. Nous nous souhaitons mutuellement une bonne année.
Peu auparavant, un jeune de Fribourg m'avait offert un coran en traduction française.
Et des témoins de Jéhovah ont sonné à notre porte.
Et j'ai également été abordé par des scientologues…
Qui donc sont les militants prêts à partager leurs convictions ? Je m'interroge…
Pas de problème pour parler de politique, ou de l'Euro 08. Mais la foi, c'est une autre histoire. On dira volontiers que c'est un sujet "privé", voire "tabou".
Heureusement, les jeunes sont généralement moins inhibés que leurs aînés. Tout comme certains sportifs, artistes, scientifiques, ecclésiastiques… ou comme tel président de Conseil d'Etat, ils n'ont pas peur d'affirmer la pertinence de l'Evangile.
Si tant de "bons protestants" sont discrets ou en stand-by, c'est peut-être que leurs bibles prennent la poussière ou qu'ils ont oublié le Message.
Avec l'aide de notes de lecture comme celles de "Pain de ce jour", du "Lecteur de la
Bible" ou de diverses autres méditations quotidiennes, avec une participation régulière à des partages bibliques (ou aux cultes !), il pourrait y avoir des changements et d'heureuses surprises.
Les musulmans ou les mormons font des adeptes, à leur manière.
Les disciples du Christ, quant à eux, ont un trésor qu'ils ne peuvent garder pour eux seuls (Luc 12, 32-34). Ce qui a amené Paul à dire : "Malheur à moi si je n'annonce pas la Bonne Nouvelle !"
(I Corinthiens 9,16).
Pierre Maffli, diacre
Autor: Nicole Carrard     Bereitgestellt: 28.09.2009    
 
  aktualisiert mit kirchenweb.ch