Facebook
Ev.-ref. Kirche des Kantons Freiburg

Jolande Roh

Communiqué de presse de l'EERF du 19.09.2022 du Synode de discussion du 17.09.2022

Aula und Delegierte-Synode 17.09.2022 (Foto: ERKF/EERF)

Communiqué de presse de l’Eglise évangélique réformée du canton de Fribourg (EERF) du
19 septembre 2022 - Synode de discussion du
17 septembre 2022 à Morat

Dérèglement climatique et Eglise réformée

Samedi 17 septembre 22, les 80 délégué-e-s des paroisses de l’Eglise évangélique réformée du canton de Fribourg, réunis en Synode de discussion à Morat, se sont interrogé-e-s sur leur responsabilité face à la crise climatique et ses conséquences. Ils ont discuté comment la foi protestante peut mobiliser d’une part une transition intérieure personnelle vers une vie joyeuse et plus simple, et d’autre part une mise à jour de la gestion de l’immobilier et des activités d’une paroisse pour devenir durable.

Aucun ni aucune délégué-e ne mettrait en question le dérèglement climatique. Un premier intervenant a posé le constat de cette triste réalité. A chacune et chacun aussi bien qu’aux collectivités, dont l’Eglise, de témoigner comment faire face à l’inéluctable crise. La foi protestante est une ressource importante. Le philosophe et théologien français Frédéric Rognon a éclairé la religion chrétienne face au défi écologique. Il a, de manière enthousiaste, explicité les potentialités constructives que comporte l’Evangile pour soutenir les croyants et croyantes dans cet élargissement de la bienveillance envers toute la création. Des intervenants du Laboratoire de transition intérieure ont proposé des pistes concrètes pour chacune et chacun. Et dans une discussion finale en groupes, les délégué-e-s ont trouvé de multiples projets concrets à réaliser dans les paroisses.

L’Eglise évangélique réformée du canton de Fribourg a levé l’ancre ce samedi pour naviguer dans le temps avec plus de durabilité, soutenue par le courage évangélique, consciente de sa responsabilité, et motivée aussi bien de témoigner d’un style de vie plus serein et plus joyeux, que de transformer ses habitudes.

Pour le Conseil synodal
Past. Martin Burkhard