Facebook
Ev.-ref. Kirche des Kantons Freiburg

Jolande Roh

Informations Task Force EERS du 25 novembre 2022

1. - Pénurie d’énergie : évolutions actuelles
Par le biais du » lien suivant, vous trouverez les « Informations préventives à l’intention des Églises membres et des paroisses état : 24 novembre 2022 ».

2. - 24 février - Anniversaire de l'attaque contre l'Ukraine
Bientôt le 1er anniversaire - 24.2.23 - Au niveau suisse, une prière pour la paix est prévue afin de maintenir la population en éveil et de soutenir les frères et sœurs de la région. Les Églises membres soutiennent ce projet et souhaitent une liturgie uniforme, tout en attirant l'attention sur le fait qu'il existe d'autres régions en crise et d'autres réfugiés.

3. - Les paroisses orthodoxes ukrainiennes en Suisse
Dans les dernières « Informations de l'Eglise cantonale », nous avons informé que diverses paroisses orthodoxes ukrainiennes avaient adressé des demandes de financement aux Eglises cantonales et aux paroisses, parfois accompagnées de demandes de locaux. C'est volontiers que nous vous faisons parvenir ci-après le résultat des clarifications effectuées au niveau national :

1. la plupart des réfugiés ukrainiens sont croyants et orthodoxes. Certains appartiennent à l'Église gréco-catholique, liée à Rome. De même, certains prêtres et pasteurs (d'églises libres) sont désormais accueillis en Suisse en tant que réfugiés.

2. une communauté orthodoxe ukrainienne s'est établie à Oppligen (Berne) et a demandé une aide financière à de nombreuses églises et paroisses en Suisse (» www.ukraine-orthodox.ch). Cette communauté dépend de l'Eglise orthodoxe ukrainienne (UOK) de Kiev, qui est encore formellement liée au Patriarcat de Moscou. Toutefois, en mai, cette église s'est déclarée totalement autonome par rapport à Moscou. Son statut juridique reste flou. Les Eglises Berne-Jura-Soleure ont apporté une aide unique. Cette église a récemment fondé une deuxième paroisse à Zurich, où elle a également demandé de l'aide.

3. selon le droit canonique orthodoxe, ces prêtres peuvent certes célébrer la messe, mais ils n'ont pas le droit formel de fonder une église. Il existe des conflits de compétence entre les églises orthodoxes concernées sur ce sujet.

4. l'EERS recommande aux Eglises et aux paroisses de faire preuve d'hospitalité en cas de demande et d'accorder le droit d'accueil dans les locaux et les bâtiments ecclésiastiques, autant que possible sans frais dans la situation actuelle. En revanche, l'EERS recommande une certaine retenue vis-à-vis de l'aide structurelle. Le principe de l'égalité de traitement par rapport aux autres églises étrangères devrait être maintenu.

Le site Internet consacré à l'Ukraine est actualisé en permanence :
» https://www.evref.ch/fr/themes/a-la-paix-en-ukraine/