Facebook
Ev.-ref. Kirche des Kantons Freiburg

Jolande Roh

Noël: une fête parmi tant d'autres?

FGSBild2 (Foto: Jolande Roh)

Nos contenus confessionnels dans le contexte du Lehrplan 21 et du PER (Plan d’études romand).

Le Lehrplan 21, qui est suivi depuis la dernière rentrée scolaire dans une variante spéciale fribourgeoise par les écoles germanophones de notre canton, a suscité de nombreuses discussions. Le fait qu’il privilégie des compétences, des matières inhabituelles ou un nouvel horaire n'est pas apprécié de tous. De plus, il nous met nous aussi à l’épreuve, en tant qu’Eglise, en raison de sa stricte neutralité religieuse.
Le Lehrplan 21 n'a pas renoncé à tout contenu religieux, bien au contraire, il aborde, au cours des deux premiers cycles, la religion dans le cours NHS (Nature, Homme, Société) et consacre même, au troisième cycle, une branche aux questions religieuses, ECR (Ethique et culture religieuse). Cette étude adopte toutefois, dans les trois cycles, une position non confessionnelle, donc « neutre ». Il s’agit d’apprendre à connaître les principales histoires et traditions de diverses religions. Pour comprendre de quoi il retourne, il suffit de jeter un coup d’œil au support didactique utilisé à l’école primaire « blickpunkt Religion und Kultur » (voir par exemple : » www.blickpunkt-religionundkultur.ch) rédigé par « Zürcher Lehrmittelverlag » et désormais également utilisé dans nos écoles. Mon choix de la question de Noël ne tient évidemment pas du hasard.

Dans « blickpunkt », Noël est abordé au chapitre des fêtes au même titre, par exemple, que le nouvel an juif Roch Hachana, la fête des lumières hindouiste Divali ou la rupture du jeûne musulman à la fin du Ramadan. En ce qui concerne Noël, les traditions des lanternes, des décorations de Noël, de la Saint-Martin, de l’Avent et de la Saint-Nicolas sont expliquées aux écolières et écoliers. La naissance de Jésus est présentée en trois phrases : « A Noël, les chrétiens célèbrent la naissance de Jésus. Il est né il y a plus de 2000 ans. Le récit de sa naissance figure dans la Bible. » (blickpunkt Religion und Kultur Unterstufe. Zurich 2013, Lehrmittelverlag Zürich, p. 88). Cette brève explication est accompagnée dans les supports didactiques de deux versets bibliques qui mentionnent l’apparition de l’ange aux bergers (Luc 2, 10-12) et de la présentation de la Nativité selon Luc. Les autres activités ou moyens prévus pour parler de Noël sont l’utilisation d’emporte-pièces (étoile, ange, chameau, roi, âne, Marie, Joseph et crèche) pour raconter la Nativité et reconstituer ainsi le fil des événements.

Il serait évidemment facile de se perdre en arguties sur la présence, dans les supports didactiques de l’enseignement scolaire régulier, d’une seule affirmation substantielle sur la signification de Noël: questionné sur la couronne de l’Avent, un enfant répond : « Les bougies représentent Noël. Ma mère dit que Jésus est venu au monde pour apporter la lumière à l’humanité. » (ibid. p. 83). Nous pourrions aussi nous étonner que le récit d’une expérience positive vécue par un enfant est présentée pour chaque fête non chrétienne dans le manuel scolaire, mais fait justement défaut pour Noël.

Mais est-il vraiment utile de regretter amèrement qu’il n’appartient plus à l’école de transmettre la tradition chrétienne « de l’intérieur » ? Ne voulons-nous pas plutôt relever le défi et mobiliser nos forces pour mettre à profit nos vecteurs confessionnels, à savoir l’enseignement religieux hebdomadaire que l’Etat nous a généreusement octroyé ? A nous de « transmettre » l’histoire de Noël de manière à ce qu’elle apporte la lumière et à ce que la naissance de Jésus ne soit plus simplement, pour les enfants, un événement vieux de 2000 ans dans un lointain pays. Et comment faire ? Par exemple en lisant le livre illustré « Le Chant des bergers », de Max Bolliger et Štěpán Zavřel, édité il y a bientôt 40 ans en allemand et réédité l’année passée (Bolliger Max / Zavřel Štěpán ; Le Chant des bergers. 1980 ; Cerf) :

Il était une fois un vieux berger qui aimait la nuit. Il connaissait bien les étoiles et savait leur nom.
Appuyé sur son bâton, le regard levé vers le ciel, le vieux berger se tenait en haut de la colline.
« IL va venir, disait-il.
- Quand viendra-t-IL », demandait son petit-fils.
- Bientôt ! »
Les autres bergers riaient.
« Bientôt !... C’est ce que tu répètes depuis des années ! »
Mais le vieux berger ne les écoutait pas.
Une seule chose le troublait : le doute qu’il voyait poindre dans les yeux de son petit-fils.
Et quand lui mourrait, qui donc redirait aux plus jeunes ce que les prophètes avaient annoncé depuis toujours ?
Ah ! s’IL pouvait venir bientôt ! Son cœur était tout rempli de cette attente.
« Portera-t-IL une couronne en or ? demanda soudain le petit-fils, interrompant le vieux berger dans ses pensées.
- Oui !
- Et une épée d’argent ?
- Oui !
- Et un manteau de pourpre ?
- Oui, oui ! »
Et le petit-fils semblait heureux.
Le jeune garçon était assis sur un rocher et jouait de la flûte.
Le vieux écoutait attentivement.
La mélodie s’élevait simple et pure ; l’enfant s’exerçait jour après jour matin et soir.
Il voulait être prêt lorsque le roi viendrait.
Personne ne jouait aussi bien que lui.
« Voudrais-tu aussi jouer pour un roi sans couronne, sans épée et sans manteau de pourpre ? demanda le berger.
- Non ! » répondit son petit-fils.
Comment un roi sans couronne, sans épée et sans manteau de pourpre pourrait-il le récompenser pour son chant ?
Il voulait de l’or et de l’argent !
Il voulait que les autres ouvrent de grands yeux et le regardent avec envie.


Comment se termine ce conte ? Nous savons tous que l’enfant dans la crèche n’avait point d’or et d’argent à offrir. Et pourtant, le jeune berger fut richement récompensé pour son morceau. Comment ? A vous de l’imaginer, dans l’esprit de Noël, ou de jeter un coup d’œil à ce livre illustré.

Avec nos meilleurs vœux pour un Noël heureux

Franziska Grau Salvisberg
Membre du Conseil synodal

Les images illustrant cet article proviennent du livre: Bolliger Max / Zavřel Štěpán ; Le Chant des bergers. 1980 ; Cerf.

Table des matières de la Newsletter
Weihnachten / Noël 2019
2 Bilder
Fotografin Jolande Roh
2 Bilder